madrier


madrier

madrier [ madrije ] n. m.
• fin XVIe; madrets 1382; altér. a. provenç. madier « couverture de pétrin », d'un lat. pop. °materium, lat. class. materia « bois de construction »
Planche très épaisse. basting, poutre. Madrier de chêne, de sapin, pour faire des solives. « le plancher du fenil [...] était fait de madriers mobiles » (Zola).

madrier nom masculin (ancien provençal madier, couvercle de pétrin, du latin populaire materium, du latin classique materia, bois de construction) Pièce de bois d'essence résineuse, de forte section (75 × 200 mm, ou 75 × 225 mm, ou 100 × 225 mm).

madrier
n. m. Forte pièce de bois d'un équarrissage standard de 75 mm 200 ou 225 mm.
|| Par ext. Forte pièce de bois rectangulaire.

⇒MADRIER, subst. masc.
Planche épaisse généralement façonnée dans un bois dur comme le chêne, utilisée pour les gros travaux de menuiserie et de construction, et autrefois pour recouvrir les voies de circulation. Madrier de hêtre; madrier d'étai; barrière, fronton, plancher de madriers; fort, gros, lourd madrier; madrier épais, énorme. Une réparation complète des communications (...) exigeait en certains passages la construction de kilomètres de route en madriers jointifs sur pilotis (FOCH, Mém., t. 2, 1929, p. 227). Un lit de madriers, une table, quatre chaises, un poêle bourré de bois vert en formaient le mobilier (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 157):
♦Tous les trois ou quatre mètres, l'entrée de ces galeries étant étançonnée par d'épais madriers de chêne, on laisse des piliers de soutien qui supportent le toit, et les travailleurs avancent «jusqu'aux limites du tréfonds et, en profondeur, aussi loin que le permettent les eaux».
E. SCHNEIDER, Charbon, 1945, p. 157.
Spécialement
CONSTR. NAV. Pièce de bois destinée à la construction des navires dont les dimensions sont de 3 à 4 m pour la longueur, de 35 à 70 cm pour la largeur, et de 10 à 20 cm pour l'épaisseur (d'apr. BONN.-PARIS 1859). Le Tillac a de 2 à 4 m de largeur; son tablier est formé de madriers non jointifs afin que puisse s'écouler l'eau des paquets de mer et un garde-fou règne sur toute sa longueur (BOURDE, Trav. publ., t. 2, 1929, p. 228).
PLOMB., vieilli. Table de chêne recouverte d'une couche de sable mouillée servant à couler le plomb (d'apr. CHABAT 1881).
En partic. Sciage aligné parallèle dont les dimensions réglementées varient pour la section transversale de 75 x 205 mm à 105 x 225 mm, cette dimension pouvant aller pour les sciages de conifères de 75 x 200 mm à 80 x 230 mm (d'apr. MÉTRO 1975).
Prononc. et Orth.:[], [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1379 madier mar. «pièce de bois faisant partie de la membrure d'une galère et qui s'appuie sur la quille» (Quittance [à Rouen] ms. BN fr. 26016, n° 2490 ds Stolonomie, éd. J. Fennis, p. 376: estaminairez, petis madiers); 1382 madret (Compte du Clos des galées de Rouen, éd. Ch. Bréard, p. 50: bois pour faire madrets et estaminares); 2. 1384 madier «grosse planche» (Arch. nat. KK 256, f° 43 ds GAY); 1542 madrier (LA TRÉMOILLE, Inventaire de Fr. de la Trémoïlle, p.17: une table faicte de deux groux madriers). Empr. (avec adjonction d'un r-, peut-être sous l'infl. de madré) à l'a. prov. madier attesté au XIVe s. au sens de «couvercle de pétrin» (Inventaires du 14es., p.31, 15 ds LEVY Prov.) ou à un dial. de l'Italie du Nord, région où semble s'être développée l'acception maritime du mot (cf. lat. médiév. maderium 1319 à Venise, 1344 dans un doc. du Vatican ds Stolonomie, éd. citée, p.377; vénitien mader, XIVe-XVes. ds JAL); du b. lat. et lat. médiév. materium «bois de construction» (VIes. ds TLL 448, 56-60; IXes. ds Nov. Gloss. 251, 19-23), tiré du lat. class. materia «id.» (matière). Cf. aussi cat. madero au sens 1 en 1443 ds ALC.-MOLL. Fréq. abs. littér.:154. Bbg. ROMMEL 1954, p.169. — THOMAS (A.) Nouv. Essais 1904, p.115. — WEXLER 1955, p.15, 16, 127.

madrier [madʀije] n. m.
ÉTYM. Fin XVIe; madretz, 1382; altér. de l'anc. provençal madier « couverture de pétrin », d'un lat. pop. materium, lat. class. materia « bois de construction »; mais, selon P. Guiraud, madier viendrait du lat. magidem « maie » et madrier de l'adj. lat. materiarius « du bois de construction ».
Forte pièce de bois d'équarrissage rectangulaire. Spécialt, techn. (charpenterie). Forte pièce de bois d'un équarrissage normalisé de 75 mm×205 ou 225. Plançon (ou plantard). → Fardier, cit. 1. || Madrier de chêne. || Madrier de sapin. Basting, plat-bord. || Madrier de charpente ( Chevron, poutre), de puits ( Palplanche). || Hangar (cit. 2) soutenu par quatre madriers. || Madriers de chevalement, d'échafaudage. || Madriers pour isoler, faire glisser les tonneaux. Chantier, poulain.
1 (…) le plancher du fenil (…) était fait de madriers mobiles, qu'on enlevait en partie, lorsqu'on diminuait la provision des fourrages.
Zola, la Terre, II, I.
2 La route devient une mare qu'on franchit sur les talons en faisant avec les pieds un bruit de rames. Des madriers ont été disposés, là-dedans, de place en place. On glisse dessus quand, envasés, ils se présentent de travers. Parfois il y a assez d'eau pour qu'ils flottent : alors sous le poids de l'homme, ils font flac ! et s'enfoncent (…)
H. Barbusse, le Feu, II, XIX.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Madrier — Ma*drier , n. [F., from Sp. madero, or Pg. madeiro, fr. Sp. madera wood for building, timber, Pg. madeira, L. materia stuff, materials, lumber. See {Matter}.] A thick plank, used for several mechanical purposes; especially: (a) A plank to receive …   The Collaborative International Dictionary of English

  • madrier — MADRIER. s. m. Sorte d ais fort espais. Il faut des madriers pour faire la plate forme d une batterie de canon. on ne passa pas le fossé de la place assiegée, faute de madriers pour faire une galerie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Madrier — Sur les autres projets Wikimedia : « Madrier », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un madrier est une planche épaisse généralement façonnée dans un bois dur comme le chêne, utilisée pour les gros travaux de menuiserie et… …   Wikipédia en Français

  • madrier — (ma dri é ; l r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des ma dri é z épais) s. m. 1°   Espèce de planche de chêne fort épaisse. 2°   Terme de plombier. Longue table de chêne sur laquelle on pose le moule à tuyaux. HISTORIQUE    XVIe s.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • madrier — nm., grosse planche très épaisse ; (Balme de Sillingy.) planche en chêne de 4 à 6 cm. d épaisseur : PLATyÔ <plateau> (Saxel | Albanais) ; plô (Albertville), R. => Billot ; lon (Balme Sillingy), D. => Planche, Planchéier. E. : Poutre.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • MADRIER — s. m. Espèce de planche de chêne fort épaisse. On emploie des madriers pour faire la plate forme d une batterie de canons. Le plancher de ce pont de bateaux est formé de madriers …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MADRIER — n. m. Sorte de poutre de chêne fort épaisse. Le plancher de ce pont de bateaux est formé de madriers …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • madrier — n.m. Un million de francs …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • madrier — …   Useful english dictionary

  • B&B Le Madrier — (Ле Дьяблере,Швейцария) Категория отеля: Адрес: Chemin de la Gottrausaz 7, 1864 Vers l Egl …   Каталог отелей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.